CARRIÈRES AU FÉMININ N°4 – Le Leadership au féminin, une richesse pour l’entreprise

Post image

CARRIÈRES AU FÉMININ N°4 – Le Leadership au féminin, une richesse pour l’entreprise


Les femmes sont aujourd’hui largement sous-représentées dans les instances dirigeantes des grandes entreprises. Pourtant leur féminisation est en marche et s’avère être un atout pour les sociétés de demain. Mais qu’est-ce-que le leadership au féminin ? Les femmes ont-elles une approche si différente de celle des hommes ?

Quelques éclairages pour comprendre le leadership version féminin, apprendre à cultiver ses atouts et sa posture de femme et développer en entreprise des codes plus mixtes.CARRIÈRES AU FÉMININ (3) – Le Leadership au féminin, une richesse pour l’entreprise

En France, les femmes ne représentent que 14,1% des dirigeants d’entreprise soit seulement 1,2 point de plus en 10 ans ! Cette faible représentativité à la tête des sociétés s’explique avant tout par des raisons sociologiques. Il a fallu attendre le 13 juillet 1965 pour que les femmes puisse travailler sans le consentement de leur mari. Avoir la possibilité de travailler, d’ouvrir un compte en banque et de disposer de ses propres revenus : autant de principes qui assurent aujourd’hui la liberté de la femme au quotidien.

Construit sur un modèle masculin, les entreprises sont donc le berceau du leadership masculin. Ainsi, les femmes ont dû apprivoiser les codes et les postures d’entreprise.

Avant de détailler les caractéristiques d’un leadership au féminin, savez-vous exactement ce que ce terme signifie ? Il existe de nombreuses définitions que nous tenterons de vous résumer en ces quelques termes.

D’une manière générale, il peut être défini comme « la capacité d’un individu à influencer, à motiver, et à rendre les autres capables de contribuer à l’efficacité et au succès des organisations dont ils sont membres »[1]. Il désigne les comportements que l’on peut reconnaître à celui qui assure la « fonction du leader ».

Le leadership peut aussi s’appréhender comme la capacité à créer un monde auquel les autres veulent appartenir. Cette approche s’appuie sur les travaux des chercheurs Boltanski et Thévenot sur la « théorie des mondes ». Le leadership est alors la capacité à diagnostiquer et comprendre le monde actuel, à concevoir et incarner le monde voulu et enfin à construire les passerelles pour que les autres acteurs rejoignent le monde voulu.

Les 3 pré-requis pour exercer le leadership, au-delà de sa propre posture

  1. savoir quel est objectif visé
  2. avec quel collectif d’individus
  3. et le rôle que chacun va pouvoir jouer dans ce projet commun.

Attention à la confusion encore trop fréquente en France entre position ou statut et leadership car les hommes et les femmes exerçant de hautes fonctions entrepreneuriales ne sont pas obligatoirement des leaders. Un manager peut effectivement n’avoir au sein de sa société aucun leadership. Ce n’est pas un statut mais une reconnaissance professionnelle.

Pour exemple, voici quelques différences clés entre un « manager » et un « leader » :

  • Gérer des collaborateurs vs Coacher des collaborateurs
  • S’exprime en « Je » vs « Nous »
  • Commander vs Demander
  • Dépend de l’autorité vs la bonne volonté

Dans l’imaginaire collectif, la figure du leader est le plus souvent associée à une image de masculinité. Toutefois, la balance tend à se renverser. Le leadership féminin gagne de plus en plus de terrain dans les entreprises. Leurs « faiblesses », autrefois pointées du doigt par leurs collègues masculins, sont devenues des atouts pour l’entreprise. De même, leur vision de l’entreprise apporte un vent nouveau et des expériences nouvelles à l’organisation traditionnelle. Une nouvelle donne indispensable dans ce contexte de mutation économique, sociétale et technologique.

Leadership au féminin, quelles spécificités ?

 L’opportunité  pour les entreprises de demain, c’est donner aux femmes un plus grand leadership. Elles prouveront alors qu’elles peuvent être aussi les meneuses. Mais pour quelles raisons seraient-elles aussi compétentes que les hommes ? Voici quelques pistes à prendre d’urgence en considération.

Bien que récent, le style du leadership féminin peut être très différent de celui de l’homme. Les compétences et qualités féminines, telles que la bienveillance, l’altruisme et le partage, poussent les femmes à mener leurs équipes de travail différemment de leurs homologues masculins.

Passionnée et habitée par leur travail, elles veulent aller de l’avant. Cette attitude positive leur permet d’obtenir une forte adhésion de leur équipe autour d’elle. Plus concrète, portées sur les résultats, les femmes mettront avant tout en avant leur entreprise et leur équipe. Par exemple, j’ai pu constater lors de mes rencontres que dans les relations professionnelles ou lors de réunion de travail, elles chercheront à prendre des décisions pour le bien de leur équipe et seront bienveillantes envers les projets collectifs, là où les ego masculins chercheront à se démarquer, à se mettre en avant.

En bref, on décode un leadership féminin sur ces 5 manières d’être :

  •    Être concrète et orientée résultat
  •    Exécuter le travail avec un besoin d’avancées significatives
  •    Se positionner dans l’empathie et l’intelligence émotionnelle
  •    Être fidèle et intègre envers l’entreprise
  •    Viser l’équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle

Là où les codes masculins seront orientés relations, réseaux, stratégie et intérêt personnel de carrière. Les femmes joueront la carte de l’intelligence émotionnelle. Au cours de mes accompagnement, j’ai constaté que la majorité d’entre elles vivent et analysent les situations avec plus de ressenti et d’émotion que leurs partenaires masculins.

Laisser place au leadership féminin semble de tout évidence être une richesse pour l’entreprise. Mais si la femme a des qualités que l’homme n’a pas, elle ne le remplace pas pour autant. Elle le complète. Toutefois, ce n’est pas si simple pour les femmes d’accéder au leadership.

Pour accéder au leadership, les femmes doivent briser le plafond de verre

Les stéréotypes ont encore la vie dure. Une étude mondiale réalisée par le cabinet Hudson auprès de 65.000 personnes, a révélé les raisons pour lesquelles moins de femmes accèdent à des postes de leadership. L’explication principale avancée par l’étude : « la coalition masculine » au sein des comités d’entreprise favorisant le leadership masculin.

Pour pouvoir y prétendre, certaines femmes ont pris le parti de sacrifier leur comportement naturel au profit d’un style de direction masculin, comme l’a démontré l’étude Husdon. En effet le risque lorsqu’une femme accède au leadership, c’est de la voir se fondre dans un rôle masculin par peur d’être rejetée par ses collègues. Mais il faut reconnaître que le fameux « plafond de verre » est souvent d’abord dans la tête des femmes qui préfèrent s’auto anesthésier.

Alors adopter un comportement masculin n’est pas la solution pour accéder au leadership, c’est même dans bien des cas s’auto saboter. A l’inverse, c’est votre profil et vos talents naturels féminins qui sont recherchés par les entreprises. Pour s’imposer, un seul conseil : soyez-vous même !

> Pour rester vous-mêmes et maîtriser les règles du leadership, les coachs BIRDS Conseil vous conseillent.

3 réflexions pour améliorer le leadership féminin

  1. Apprenez à comprendre les jeux de pouvoir et d’influence.

Pour gagner en efficacité et en influence, il vous faut comprendre les jeux politiques et négocier des situations difficiles. Vous pouvez réaliser vos ambitions et accéder aux postes de décision en développant vos capacités managériales et de leadership.

2. Pensez et agissez stratégiquement pour vous et vos collaborateurs.

Les femmes sont en général plus modestes par rapport aux cadres hommes. Elles croient au système de méritocratie et qu’à force de travail et d’excellence, elles obtiendront logiquement une promotion et la reconnaissance.  Mais elles découvrent vite le contraire « avec amerture » a analysé Avivah Wittenberg-Cox.

Alors vous devez réfléchir à vous positionner autrement, et surtout jouer la carte du collectif en pensant à votre équipe, votre groupe de collaborateurs. Enfin n’hésitez pas à vous projeter et à demander ce que vous désirez.

3. Construisez et maintenez un réseau professionnel trans-sectoriel et inter-niveau

Travaillez son leadership, c’est travailler son réseau et  votre e-reputation grâce à LinkedIn. Elargissez votre réseau avec des relations issues de tous les niveaux de votre entreprise mais également d’autres secteurs d’activité. Échangez avec les réseaux féminins ou mixte, voire ceux des associations professionnelles ou non. Unifiez votre réseau via LinkedIn car ce réseau doit être pensé comme une stratégie professionnelle ou/ et un projet professionnel. N’oubliez pas de le mettre à jour régulièrement avec au moins deux publications par mois mettant en avant votre expertise.

Appliquez dès demain les postures qui vous permettront de prétendre au leadership au sein de votre entreprise. N’ayez plus peur de vous-même !

Accéder au leadership, c’est devenu une réalité pour les femmes. En dépassant les stéréotypes, vous prendrez conscience petit à petit de l’importance de la posture à tenir au sein de votre entreprise ou à la tête de votre équipe.

>> Partagez vos retours d’expérience avec notre équipe : team@birdsconseil.com

>> Pour aller plus loin,  les coachs vous conseillent cette lecture :

  • Leadership au féminin d’Eléna Fourés, édition Progressor, 2010.
  • « Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles », Sénèque

> A découvrir : nos autres articles dossier Carrières au féminin :

N°1 – postes de demain

N°2 – transformation digitale

N°3 – Parlez digital : petit abécédaire pour être “In”

N°5 – Les femmes et le management intergénérationnel

N°6 : vie privée, vie professionnelle : comment tout concilier ?

Vous souhaitez recevoir des informations sur nos évènements & actualités ? C’est par ici !


En savoir plus