CARRIERES AU FEMININ : le dossier qui va booster votre carrière

Post image

CARRIERES AU FEMININ : le dossier qui va booster votre carrière



Carrières au féminin : notre dossier aspire à accompagner les femmes dans leurs projets professionnels pour briser enfin les plafonds de verre. Enfin une série dédiée aux femmes et à leur envol professionnel !

Entre le partage d’expériences et des bonnes pratiques, « Carrières au féminin » vous accompagner au travers de 6 articles sur les thèmes de la transformation digitale, du digital, du leadership féminin, du management intergénérationnel et de l’équilibre vie privée/vie professionnelle.

La parité progresse au sein des entreprises. Mais les stéréotypes sur les femmes ont la vie dure. Elles privilégient leur vie familiale. Elles manquent de confiance en elles. Ou encore elles sont moins attirées par les postes de direction que les hommes… Par ces clichés, les femmes peinent à se positionner.

Carrières au féminin : les obstacles qui empêchent les femmes d’avancer

Une étude publiée en 2015 par le réseau Grandes écoles au féminin montre que la mixité professionnelle progresse mais que les clichés quant à eux restent ancrés profondément. Sur les 4.035 diplômés interrogés, 54 % pensent que les femmes privilégient leur vie de famille. La moitié d’entre eux estime qu’elles ne sont pas disponibles pour leur entreprise. Au-delà de ces clichés, c’est également l’éducation reçue pendant leur enfance qui conditionne inévitablement leur comportement d’adulte. La petite fille sage d’hier est devenue la femme discrète d’aujourd’hui. Cela l’empêche de se battre contre un homme pour gravir les échelons de la hiérarchie.

De manière générale, les femmes souffrent d’un important manque de confiance. Elles n’osent pas. Voire elles décident le plus souvent de s’autocensurer. Ce comportement résulte d’un manque d’estime de soi et d’une peur d’indépendance cultivés par l’entourage familial pendant l’enfance. Cela a été identifiée comme le « complexe de Cendrillon » par la psychologue Colette Dowling. Cette dernière insiste sur le fait que la femme «a été préparée par son éducation à dépendre d’un homme». L’éducation impulse des tendances en matière d’estime de soi.

« On donne le goût du challenge aux garçons avec ‘saute le plus haut possible’ tandis que les filles doivent ‘rester bien sages et ne pas se salir ».

Carrières au féminin : moins de réseaux, équilibre vie pro/privée, exigeance

Au-delà de ce comportement induit dès l’enfance, les femmes ont également moins de réseaux et de relations amicales sur leurs lieux de travail que les hommes. Dans une enquête réalisée en 2010 par l’observatoire Cegos, seulement 52% des femmes interrogées travaillent pour avoir une vie sociale.

En parallèle, la vie plurielle et familiale (maternité, éducation des enfants et logistique de la maison) est également un obstacle à la vie professionnelle des femmes. En 2013, elles étaient encore plus de la moitié à avoir des difficultés à concilier vie personnelle et vie active.

De plus, les femmes sont en règle générale beaucoup plus exigeantes envers elle-même. L’image de bonne élève, qu’elle traîne depuis leurs études, est un frein supplémentaire pour dans sa progression au sein de l’entreprise. Il n’est pas rare qu’une femme s’assure d’avoir 100 % des compétences requises avant de demander un poste. Un homme le demandera sans hésitation, même à 50 %.

> A découvrir : nos articles dossier Carrières au féminin :

N°1 – postes de demain

N°2 – transformation digitale

N°3 – Parlez digital : petit abécédaire pour être “In”

N°4 – Le Leadership au féminin, une richesse pour l’entreprise

N°5 – Les femmes et le management intergénérationnel

N°6 : vie privée, vie professionnelle : comment tout concilier ?

Vous souhaitez recevoir des informations sur nos évènements & actualités ? C’est par ici !


En savoir plus